CEREMONIE DE CLOTURE DE LA REUNION DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DE SANTE (CTNS) AU TITRE DE LA REVUE CONJOINTE ANNUELLE 2019

CEREMONIE DE CLOTURE DE LA REUNION DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DE SANTE (CTNS) AU TITRE DE LA REVUE CONJOINTE ANNUELLE 2019

Discours de clôture lu par M. Bawan Allah Goubekoy SGA du MSP

Au terme de quatre jours d’intenses travaux, le vendredi 17 janvier 2020, a eu lieu au palais de congrès de Niamey, la clôture de la réunion du Comité Technique National de Santé (CTNS) au titre de la revue conjointe annuelle 2019. Cette cérémonie s’est déroulée en presence du monsieur l’Inspecteur Général des services, monsieur le chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du secteur de la Santé, mesdames et messieurs les Partenaires Techniques et Financiers du secteur de la Santé, mesdames et messieurs les Directeurs Généraux, les Directeurs nationaux, régionaux et départementaux du Ministère de la Santé Publique, mesdames et messieurs les coordonnateurs des programmes et directeurs des centres de référence spécialisés, mesdames et messieurs les cadres du Ministère de la Santé Publique, mesdames et messieurs les Représentants des Ministères techniques partenaires, mesdames et messieurs les Représentants de la société civile, mesdames et messieurs les membres du Comité Technique National de Santé.

Le mot de la clôture a été prononcé par le Secrétaire Général Adjoint (SGA)  du ministère de la santé publique M. Bawan Allah Goubekoy. Dans son allocution le SGA qui a tout d’abord présenté toutes ses félicitations aux participants pour les résultats auxquels ils sont parvenus.

Il a ensuite salué la présence très remarquée des Partenaires Techniques et Financiers auxquels  il a réitéré les remerciements du ministre de la santé pour la franche collaboration.

Quant au bilan de la mise en œuvre des Plans d’Actions Annuels 2019 examinés lors de cette cession de travail, il ressort du discours du SGA, des améliorations très importantes de certains d’indicateurs de 2018 à 2019 tels que la couverture sanitaire qui est passée de 50,63 % en 2018 à 51,35% en 2019 , le taux d’utilisation de la contraception moderne passé de 32,94% en 2018 à 35,45 % au troisième trimestre en  2019, le taux d’accouchement assisté par un personnel qualifié passé de 38,54% en 2018 à  39,19% au troisième trimestre en 2019, le taux d’utilisation de la CPN4 35,36% en 2018 à 37,21% au troisième trimestre 2019, le taux de réalisation physique des PAA passé de  62,11% en 2018 à 63,12 %  au T3 2019, le taux de réalisation financière des PAA est passé de  59,03% en 2018 à 59,68%  au T3 2019, la proportion des PVVIH sous ARV de 55,83% en 2018 à 66,30% en 2019, l’incidence du paludisme confirmé » passé de 17093 en 2018 à 15376 pour 100000Hbts au T3 2019 pour un objectif de 10 000.

Ces résultats encourageants sont la résultante des  efforts de l’Etat et des partenaires à travers d’importantes réalisations d’infrastructures, d’équipement, d’approvisionnent en médicaments, TDR, vaccins, ARV, kits pour la santé de la reproduction et intrants thérapeutiques, ainsi qu’a au renforcement des capacités des agents dans différents domaines, aux supervisions et inspections réalisées ,à l’acquisition des équipements biomédicaux, aux médicaments essentiels génériques a rappelé monsieur le Secrétaire Général du ministère de la santé.

En outre, le SGA a annoncé que malgré tous ces efforts, d’autres indicateurs n’ont pas connu de changement significatif : notamment  le  « taux de couverture sanitaire » qui  reste encore faible dû  essentiellement au non-respect des prés plans de couverture tant pour les nouvelles constructions que pour les transformations de certaines  cases de santé. Beaucoup d’efforts doivent être fournis pour améliorer la performance dans la mise en œuvre des Plans d’Actions Annuels pour atteindre les objectifs que le ministère et ses partenaires  se sont fixés afin de contribuer à l’atteinte des ODD liés à la santé.

Pour ce faire le SGA a invité chacun des partenaires à s’engager davantage pour atteindre les objectifs fixés pour une amélioration de l’état de santé de nos populations, vœu très cher du Président de la République, Chef de l’Etat son Excellence Mahamadou Issoufou.

En poursuivant il annonce que l’Etat continuera d’accompagner la mise en œuvre du PDS à travers un financement plus accru et fera un plaidoyer auprès de ses partenaires dans ce domaine.

Pour finir, il a réitéré toute la reconnaissance de son département ministériel à l’endroit de tous les Partenaires Techniques et Financiers du secteur pour leur appui inestimable et les exhorte à persévérer dans ce sens afin que les objectifs fixés soient pleinement atteints.

 

 

LA DAIDRP Ministère de la Santé Publique